Talkspirit

Ressources Humaines : les 5 priorités de l’année 2021 selon Gartner

Ressources Humaines : les 5 priorités de l’année 2021 (selon Gartner)
Partager article

Avec l’épidémie de Covid-19, les priorités des ressources humaines ont changé du tout au tout. Outre le recrutement et la rétention de talents, les responsables RH doivent désormais accompagner la mise en place de nouveaux modes de travail, tout en garantissant le respect de mesures sanitaires draconiennes. 

Afin de mieux comprendre les tendances RH à l’ère du Covid, nous avons analysé une étude mondiale de l’institut Gartner conduite entre juin et août 2020, qui a sondé plus de 800 responsables des ressources humaines, tous secteurs confondus.

Cette étude a permis d’identifier les cinq priorités des ressources humaines de l’année 2021 :

  • Le développement des compétences critiques
  • L’évolution de la structure organisationnelle et la conduite du changement
  • Le développement du leadership
  • La préparation du “futur du travail”
  • L’amélioration de l’expérience employé
Graphique illustrant les 5 priorités des Ressources humaines en 2021 selon Gartner
Source : Gartner

1) Développer les compétences critiques

68 % des responsables des ressources humaines estiment que la priorité n°1 pour 2021 est de développer les compétences critiques des collaborateurs. En effet, la crise du Covid-19 a nettement augmenté le besoin de formation : les RH interrogés estiment que plus de 40 % des travailleurs doivent désormais faire appel à de nouvelles compétences (liées notamment à l’émergence du travail hybride). 

Lire aussi : [Parole d’expert] Sandrina Correia (DRH EVA Group) : comment la fonction RH s’est-elle adaptée au confinement ?

2 graphiques Gartner de l'étude "5 priorités pour les responsables des ressources humaines en 2021" qui illustre le besoin de compétences lié au Covid-19

Pour identifier et développer rapidement ces nouvelles compétences, les entreprises doivent dynamiser leur politique de formation. Une nouvelle approche qui peut passer par plusieurs initiatives :

  • Développer un réseau de parties prenantes internes (autres que les ressources humaines) chargées d’identifier les besoins en compétences. 
  • Mettre en place des programmes de formation accélérés. 
  • Responsabiliser les employés en mettant à leur disposition des informations pertinentes via des groupes thématiques, qui leur permettront de prendre de meilleures décisions.

En adoptant une démarche de formation volontariste, Gartner estime que les entreprises parviendront à faire intégrer dès 2021 à leurs employés 75 % des compétences désormais nécessaires (bien plus qu’avec les approches de formation classiques). 

Lire aussi : Vincent Montet, EFAP : « La formation est une des réponses au darwinisme digital »

2) Faire évoluer la structure organisationnelle et conduire le changement

Pendant plusieurs années, beaucoup d’entreprises ont créé des workflows pour booster l’efficacité du travail. Cependant, ce type de structure organisationnelle ne répond plus aux besoins actuels du marché, et cela crée des frictions au sein des équipes. En raison de ces processus rigides, les collaborateurs sont peu réactifs et ont du mal à s’adapter rapidement au changement

Seuls 19 % des responsables des ressources humaines interrogés rapportent que les salariés de leur entreprise sont capables de changer de cap lorsque les besoins ou priorités évoluent. Au point que, selon une étude Gartner d’octobre 2020, la capacité des employés à assimiler le changement en 2020 a été divisée par deux par rapport à l’année précédente.

Graphique Gartner de l'étude "5 priorités pour les responsables des ressources humaines en 2021", qui montre que peu de collaborateurs de répondre rapidement au changement

Pour améliorer cette réactivité, il est nécessaire de repenser la structure organisationnelle, afin de la rendre plus flexible. En 2021, 46 % des responsables RH souhaitent en faire une priorité. Plusieurs solutions peuvent être mises en place pour faciliter la conduite du changement :

  • Réaligner la structure organisationnelle avec les pratiques actuelles en faisant des ajustements continus.
  • Clarifier les règles organisationnelles pour mieux prioriser les tâches.
  • Prendre des décisions au plus près des utilisateurs finaux pour améliorer la mobilité des ressources.
  • Formaliser les démarches de modification des processus pour accélérer la prise de décisions.

3) Développer le leadership

Près de la moitié des responsables des ressources humaines affirment que les processus mis en place dans leur entreprise ne permettent pas de faire émerger les bons leaders au bon moment. Ainsi, seuls 44 % des salariés ont confiance dans la capacité de la direction et des managers à gérer efficacement une crise. 

Ce problème de confiance est en partie dû au manque de diversité du management, identifié par 50 % des responsables RH interrogés. Dans les entreprises américaines effectivement, seuls 10 % des postes seniors en entreprise sont détenus par une femme appartenant à une minorité raciale ou ethnique.

Pour répondre à cette problématique, Gartner suggère aux organisations de mettre en place un programme de networking, qui va permettre de créer plus de diversité au sein du réseau. Selon Gartner, les entreprises utilisant ce type de programme sont 3,4 fois plus susceptibles d’améliorer la mobilité des talents.

4) Préparer le “futur du travail”

Plus d’un tiers des responsables RH souhaitent faire du futur du travail une priorité. Cependant, 62 % admettent que leur entreprise n’a pas de stratégie précise pour faire face à cette nouvelle tendance.

La crise sanitaire a eu un impact très visible sur nos modes de travail. Selon Gartner, plusieurs tendances se sont accélérées cette année, tels que le travail à distance, le travail à temps partiel, mais aussi la collecte de données sur les employés. Par ailleurs, il apparaît que l’entreprise tend à être de plus en plus impliquée dans le bien-être de ses salariés. 

Lire aussi : Les grandes tendances RH de 2021, selon Deloitte

Du côté des ressources humaines, le nouvel impératif est désormais d’identifier, parmi les grandes tendances, celles qui sont les plus pertinentes par rapport à l’activité de leur entreprise, et de tester plusieurs scénarios pour créer des sphères d’innovation. 

Graphique Gartner de l'étude "5 priorités pour les responsables des ressources humaines en 2021", qui montre une étude de cas client sur le futur du travail

5) Améliorer l’expérience collaborateur

L’expérience employé est une priorité majeure pour 28 % des responsables des ressources humaines, 31 % des DRH et 48 % des responsables diversité et inclusion. Cependant, la montée en puissance du mode de travail hybride, qui devrait concerner presque 50 % des salariés en 2021, complique la tâche aux ressources humaines. 

Graphique Gartner de l'étude "5 priorités pour les responsables des ressources humaines en 2021", qui montre l'évolution du nombre de travailleurs hybrides avant et après la pandémie

Pour réduire l’impact du télétravail, les entreprises doivent adapter l’expérience collaborateur. Voici plusieurs bonnes pratiques à suivre :

  1. Modifiez votre stratégie de recrutement et d’attraction des talents, et ajustez votre proposition de valeur employeur.
  2. Digitalisez votre processus d’onboarding pour réduire les coûts et personnaliser davantage l’expérience collaborateur.
  3. Analysez votre stratégie de bien-être au travail et identifiez les points d’amélioration.
  4. Expliquez aux managers comment redéfinir les objectifs des collaborateurs, et comment manager par les résultats.
  5. Ajustez vos stratégies de rémunération et de reconnaissance en prenant en compte vos nouveaux travailleurs hybrides.
  6. Mettez en place des solutions de communication et de collaboration pour connecter vos salariés.
  7. Utilisez des solutions d’apprentissage en ligne et mettez à jour vos pratiques de gestion des talents pour qu’elles correspondent à un environnement hybride.

Lire aussi : [Parole d’expert] Bertrand Duperrin : vers un mode de travail hybride

*
*   *

L’année 2021 est l’occasion pour les ressources humaines de développer les compétences des collaborateurs, de faire évoluer les rôles et responsabilités des managers, et de mettre en place des stratégies RH digitales. Dans cette ère du travail hybride, les responsables des ressources humaines doivent avant tout prioriser la flexibilité, une compétence-clé pour naviguer dans un environnement incertain.

Vous souhaitez en savoir plus sur le travail hybride et le rôle de la fonction RH dans cette nouvelle donne ? Consultez notre livre blanc : « Futur du travail : place au travail hybride ! ».

Accéder au Livre Blanc

Dans notre livre blanc « Futur du travail : place au travail hybride ! », vous découvrirez : les 8 enjeux principaux du travail hybride ; les bonnes pratiques à adopter du côté des managers, des RH, de la communication interne, de la DSI et des collaborateurs ; ainsi que les outils à mettre en place pour faciliter le travail hybride.


_
Auteure : Emmanuelle Abensur


Partager article

Abonnez-vous à la newsletter Talkspirit