Talkspirit

Réseaux sociaux d’entreprise : 6 idées reçues démystifiées

Idées reçues sur les réseaux sociaux d'entreprise
Partager article

Les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) jouent aujourd’hui un rôle clé en entreprise. En effet, ils permettent à la fois de faciliter la communication interne, favoriser le partage et la gestion des connaissances, fluidifier les échanges transverses et renforcer la cohésion d’entreprise. Malgré tous ces avantages, de nombreuses organisations restent convaincues que “ce n’est pas pour elles”. Mais ont-elles vraiment raison de se fermer des portes ?

Pour vous aider à démêler le vrai du faux, nous avons rassemblé 6 idées reçues sur les réseaux sociaux d’entreprise, que nous comptons bien démystifier !

1. “Ce n’est que pour les grandes entreprises”

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) ne sont pas uniquement destinés aux grandes entreprises. En effet, ils peuvent être utilisés aussi bien par les entreprises que par les institutions et les associations, et ce quelle que soit leur taille ! Que vous soyez une organisation rassemblant 50, 500 ou 5000 personnes, vous avez donc tout intérêt à mettre en place un réseau social d’entreprise. 

Pour preuve : la majorité des clients de Talkspirit (un réseau social d’entreprise 100 % made in France) sont des PME et ETI. C’est par exemple le cas du Petit Vapoteur (entreprise spécialisée dans la vente de cigarettes électroniques), qui utilise Talkspirit pour fluidifier sa communication interne et fédérer ses 200 collaborateurs répartis entre le terrain et les bureaux.

Bien sûr, une entreprise d’une centaine de salariés n’aura probablement pas les mêmes besoins qu’une grande entreprise. Prenez alors le temps de réfléchir à vos attentes, et à la façon dont vous souhaitez utiliser votre RSE avant de choisir une solution.

Lire aussi : Bien choisir sa solution de Réseau social d’entreprise (RSE)

2. “C’est trop long à mettre en place”

Non, les réseaux sociaux d’entreprise ne sont pas forcément longs à mettre en place (encore une autre idée reçue !). Tout dépend de ce que vous recherchez, et de la taille de votre entreprise. Par exemple, mettre en place un RSE hautement configurable et personnalisé répondant à des besoins spécifiques de votre structure prendra plus de temps qu’un RSE clé en main. De même, une PME prendra moins de temps à déployer un RSE qu’un grand groupe. 

La meilleure solution ? Demandez à l’éditeur de la solution qui vous intéresse combien de temps ses clients — notamment ceux ayant un cas d’usage et une taille similaires — prennent à déployer leur réseau social d’entreprise. Vous saurez ainsi à quoi vous attendre, ce qui vous permettra d’avoir une vision globale du temps et des ressources à allouer à votre projet.

Qui sait : peut-être que quelques semaines suffiront à déployer votre réseau social d’entreprise. C’est ce qui s’est passé pour Amicio. Spécialisé dans la relation client, ce groupe international a réussi à migrer plus de 500 collaborateurs sur Talkspirit… en seulement 3 semaines

Lire aussi : Centraliser les échanges au sein d’un groupe international : le témoignage d’Amicio

Cet exemple montre bien qu’il est possible de déployer un réseau social d’entreprise rapidement, en particulier lorsque le projet suscite une “mobilisation générale” comme cela a été le cas pour Amicio. 

3. “C’est trop cher”

L’une des idées reçues les plus répandues sur les réseaux sociaux d’entreprise ? “Ils représentent un budget beaucoup trop important.” Faux !

Comme pour le temps de déploiement, le prix de votre réseau social d’entreprise dépendra avant tout des besoins de votre structure, et du degré de personnalisation de la solution. Par exemple, si vous souhaitez que l’éditeur développe un module spécialement pour votre entreprise (par exemple, pour faciliter l’innovation participative ou connecter certaines de vos applications métiers au logiciel), votre RSE coûtera forcément plus cher qu’une offre lambda s’adressant à une multitude d’organisations.

À l’inverse, si vous avez besoin de fonctionnalités plus “standards” — telles que la page d’accueil, le fil d’actualités, les groupes ou le partage de documents — le prix sera nettement plus attractif. 

Chez Talkspirit, le prix des licences démarre à partir de 4 € par mois et par utilisateur, ce qui en fait l’une des solutions les moins chères du marché ! Il existe également des tarifs préférentiels pour les associations à but non lucratif, les établissements scolaires et universités, et les organisations souhaitant déployer Talkspirit sur une large communauté d’utilisateurs. Contactez notre équipe pour en savoir plus :

4. “C’est trop compliqué à utiliser”

La facilité d’utilisation est un critère clé pour choisir un nouveau logiciel, en particulier lorsqu’il va être utilisé par l’ensemble de vos équipes. 

Contrairement à certains logiciels métiers (comme les CRM ou les ERP), la plupart des réseaux sociaux d’entreprise sont très faciles à prendre en main et à utiliser au quotidien. Pour preuve : la majorité de nos clients citent “la simplicité d’utilisation” comme l’un des atouts clés de Talkspirit.

Pas besoin de passer des mois à former vos équipes : une session de présentation de l’outil peut suffire pour expliquer aux collaborateurs comment l’utiliser. Si nécessaire, vous pouvez ensuite organiser des ateliers ou formations additionnelles pour ceux qui se sentent moins à l’aise sur l’outil.

Si vous avez des doutes sur l’intuitivité et la simplicité d’utilisation de l’outil, nous vous conseillons d’essayer gratuitement le RSE qui vous intéresse pendant deux semaines, voire de demander des retours d’expérience à d’autres clients de l’éditeur. Vous pourrez ainsi vous rendre compte par vous-même si le logiciel vous convient ou non.

5. “Ce n’est que pour la communication top-down

Non, les réseaux sociaux d’entreprise ne servent pas uniquement à descendre de l’information. Ils peuvent également être utilisés pour faciliter la remontée de feedback des équipes terrain, encourager les échanges transverses, fluidifier le travail en mode projet, et impliquer les collaborateurs dans les décisions d’entreprise. C’est donc un outil qui peut à fois être utilisé pour la communication interne, l’animation de communautés et le travail collaboratif.

Lire aussi : 8 avantages d’utiliser un réseau social d’entreprise

Par exemple, chez Gîtes de France, le RSE est à la fois utilisé pour :

  • partager des retours d’expériences et échanger sur les problématiques des vacanciers ou des clients,
  • faciliter l’accès aux documents internes,
  • favoriser les échanges intra et inter-agences,
  • accélérer la communication interne,
  • véhiculer la culture et les valeurs du groupe
  • etc.

Vous l’avez compris : le réseau social d’entreprise est très versatile ! Libre à vous de l’utiliser comme bon vous semble.

6. “Cela génère trop de distractions au travail”

Comme nombre d’outils digitaux, les réseaux sociaux d’entreprise peuvent générer de nombreuses notifications pour les salariés. La conséquence ? Une perte de concentration, qui peut avoir un impact direct sur la productivité.

Pour limiter ce phénomène, de plus en plus de solutions RSE proposent désormais aux collaborateurs de paramétrer leurs notifications, afin de ne pas être dérangés sur certaines plages horaires (par exemple, le soir et le week-end, pendant les réunions, ou lorsqu’ils ont besoin de travailler sur un projet qui nécessite une forte concentration). 

C’est notamment possible sur Talkspirit, qui intègre plusieurs fonctionnalités pour respecter le droit à la déconnexion, notamment :

  • une option “ne pas déranger” pour couper ses notifications en un clic,
  • des paramètres avancés pour régler ses notifications en fonction de l’heure, du support utilisé (PC ou mobile), et du type de notifications (message, événement, assignation d’une tâche, etc.),
  • la possibilité de programmer des publications en avance.

Autant de fonctionnalités que nos clients apprécient, notamment PUR etc. (enseigne de restauration gourmande) et SCPARE (cabinet d’anesthésie et de réanimation), pour qui le droit à la déconnexion est essentiel.

Lire aussi : [Livre blanc] Droit à la déconnexion : guide de survie en télétravail

*
*   *

En conclusion : ne vous fiez pas aux idées reçues qui circulent sur les réseaux sociaux d’entreprise. Si vous cherchez un outil pour fluidifier la circulation de l’information au sein de votre organisation, il y a même de fortes chances que le RSE soit fait pour vous ! Notre conseil : prenez le temps de réfléchir à vos besoins avant de commencer votre benchmark, et n’hésitez pas à tester les solutions qui vous correspondent le mieux. Talkspirit offre par exemple un essai gratuit de 15 jours de son réseau social d’entreprise. Alors plus d’excuses pour ne pas lancer un projet RSE 😉

Si vous ne savez pas encore comment choisir votre solution, nous avons rassemblé dans une fiche méthodologique dédiée “8 conseils pour bien choisir son réseau social d’entreprise”. Découvrez-la dès maintenant :

Accéder à la Fiche Méthodologique

Dans cette fiche méthodologique, vous trouverez : les 8 étapes pour choisir un réseau social d’entreprise, les éléments clés pour bien identifier son besoin, et les critères déterminants pour comparer les meilleures solutions du marché.


Auteure : Emmanuelle Abensur


Partager article

Abonnez-vous à la newsletter Talkspirit