Talkspirit

BYOD, CYOD, COPE : quelle approche choisir ?

How to choose between BYOD, CYOD and COPE approach
Partager article

Face à l’essor du télétravail et du travail hybride, les salariés doivent aujourd’hui pouvoir travailler où qu’ils soient. 

Ces nouveaux modes de travail présentent plusieurs défis pour les DSI. Afin de gérer et sécuriser l’ensemble des appareils de l’entreprise, ces derniers doivent mettre en place une stratégie de mobilité durable et agile. Quelles sont les différentes options possibles ? Et comment s’y prendre ?

Trois modèles possibles s’offrent au DSI : le BYOD (bring your own device), le CYOD (choose your own device), ou le COPE (company owned/personally enabled). Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque stratégie de mobilité ? Et quelle approche privilégier pour votre entreprise ?

Bring your own device (BYOD)

Dans un environnement BYOD, les employés peuvent utiliser leurs appareils personnels, qu’ils travaillent à distance ou au bureau. Ils peuvent donc effectuer leur travail sur leur propre PC, tablette ou téléphone portable.

Lire aussi : [CNIL] BYOD : quelles sont les bonnes pratiques ?

Avantages

Le modèle BYOD présente plusieurs avantages :

  • Plus économique. Pas besoin d’acheter un ordinateur portable ou un smartphone à vos employés, puisqu’ils utilisent leurs propres appareils. Vous pouvez ainsi allouer votre budget à des projets plus stratégiques.
  • Moins de formation. Les gens sont généralement plus à l’aise – et plus compétents – avec les appareils qu’ils utilisent au quotidien. Si vous laissez vos employés travailler sur leurs appareils personnels, vous n’aurez pas à les former sur de nouveaux outils, ce qui peut accroître leur efficacité et, là encore, vous aider à économiser temps et argent.

Inconvénients

Malgré tous ses avantages, le modèle BYOD présente aussi quelques inconvénients :

  • Moins sécurisé. Avec une politique BYOD, vous pouvez plus difficilement contrôler les activités de vos employés sur leurs appareils, ce qui peut entraîner des problèmes de sécurité. Par exemple, un employé peut télécharger une application qui n’a pas été approuvée par la DSI, ce qui peut mettre en danger les données sensibles de l’entreprise.

Lire aussi : Le Shadow IT : épée de Damoclès pour nos entreprises

  • Plus de travail pour la DSI. Lorsque tous vos employés utilisent différents appareils, votre service informatique doit tous les prendre en charge, ce qui représente un surcroît de travail important. Par exemple, votre équipe informatique doit passer plus de temps à se former pour être en capacité de résoudre les problèmes qui pourraient survenir sur tous les différents systèmes d’exploitation et appareils utilisés en interne. 

Choose your own device (CYOD)

Avec un modèle CYOD, les employés peuvent choisir l’appareil qu’ils souhaitent utiliser parmi une liste d’appareils approuvés par l’entreprise.

Avantages

Cette approche CYOD présente plusieurs avantages pour la DSI :

  • Plus de contrôle. Lorsque la DSI peut choisir les appareils que les employés sont autorisés à utiliser, elle peut mieux contrôler ces appareils, et ainsi mieux sécuriser les données partagées par les salariés. Par exemple, l’équipe informatique peut exclure de la liste des appareils autorisés les appareils présentant des failles de sécurité, et ainsi obliger les employés à utiliser des appareils plus sécurisés.

Lire aussi : Travail hybride : comment sécuriser les données partagées par vos collaborateurs ?

  • Moins d’appareils à prendre en charge. Lorsque les employés travaillent uniquement sur des appareils approuvés par la DSI, le service informatique a moins d’appareils à prendre en charge. Les équipes IT passent moins de temps à se former et à accompagner les utilisateurs, et peuvent ainsi fournir un support optimal pour l’ensemble des appareils approuvés.

Inconvénients

Tout comme le BYOD, le CYOD n’est pas sans inconvénients :

  • Plus de formation pour les employés. Si vous demandez à vos employés de choisir leur appareil parmi une liste d’appareils approuvés, il est pratiquement sûr que certains d’entre eux n’aient jamais utilisé cet appareil auparavant. Vous devrez donc les former pour qu’ils l’utilisent correctement.
  • Un coût supplémentaire. Vous devrez également leur fournir les appareils que vous souhaitez qu’ils utilisent, ce qui peut peser sur votre budget. Par exemple, si vous souhaitez que vos salariés utilisent tous des smartphones Android, vous ne pouvez pas obliger tous les utilisateurs d’iPhones de votre entreprise à acheter eux-mêmes un nouveau téléphone. Ce sera à vous de leur fournir un autre appareil.

Company owner/personally enabled (COPE)

Le modèle COPE concerne généralement les terminaux mobiles. Au lieu de demander aux employés d’utiliser deux téléphones distincts – l’un pour le travail et l’autre pour un usage personnel – l’entreprise fournit un appareil mobile que l’employé peut utiliser à la fois pour des raisons personnelles et professionnelles.

Avantages

L’approche COPE peut être une excellente solution, tant du point de vue de l’employé que de celui de la DSI, et ce pour diverses raisons :

  • Pas besoin de transporter deux téléphones portables. La plupart des employés ne veulent pas avoir à se soucier de ce qu’ils font sur deux téléphones différents. (Par exemple, vont-ils être réprimandés pour avoir passé un appel personnel sur leur téléphone professionnel – ou vice versa ?) Disposer d’un seul téléphone portable pour tous les besoins personnels et professionnels peut simplifier les choses pour votre équipe.

Lire aussi : Comment réinventer l’expérience des employés à l’ère du travail hybride ?

  • Une meilleure communication. Lorsque les employés utilisent deux téléphones portables, ils peuvent être moins réactifs. Par exemple, ils peuvent consulter leur téléphone personnel plus régulièrement et manquer un e-mail ou un SMS important sur leur téléphone professionnel. En rationalisant l’utilisation de leurs appareils mobiles, vous pouvez rester connecté avec votre équipe, et communiquer de manière plus rapide et efficace.
  • Plus de contrôle. Lorsque vous fournissez les appareils mobiles de vos employés, vous avez un meilleur contrôle sur ce qui se trouve sur leur téléphone portable et sur la façon dont ils peuvent l’utiliser (par exemple, en bloquant certaines applications), ce qui peut rendre l’appareil plus sûr.

Inconvénients

Cependant, le modèle COPE présente également quelques points négatifs :

  • Respect de la vie privée des employés. Le fait de disposer d’un téléphone appartenant à l’entreprise, mais utilisé à des fins personnelles, peut mettre certains employés mal à l’aise. Par exemple, certains employés n’apprécieront peut-être pas que leur entreprise puisse accéder à leurs photos personnelles, à leurs e-mails ou à leurs SMS.
  • Augmentation des coûts pour l’entreprise. Dans un modèle COPE, l’entreprise est propriétaire du téléphone, ce qui signifie que vous devez investir dans les appareils de vos employés. Vous devrez également payer au moins une partie (sinon la totalité) des factures de téléphone portable de vos collaborateurs.

Verdict final : quelle approche adopter ?

Il est clair que les modèles BYOD, CYOD et COPE ont tous leurs avantages et leurs inconvénients. La question est donc de savoir quelle approche adopter pour votre entreprise.

Malheureusement, il n’existe pas de réponse universelle pour toutes les organisations. Si le BYOD peut être la solution idéale pour une entreprise, il peut poser trop de risques de sécurité pour une autre. De même, le CYOD peut être un bon compromis pour une entreprise A, mais peut sembler trop restrictif pour les employés d’une entreprise B. Et si le COPE peut être la solution mobile parfaite pour une entreprise, il peut s’avérer trop coûteux pour une autre.

La meilleure façon de décider de l’approche à adopter est d’évaluer les besoins de votre entreprise et de vos équipes, puis de choisir le modèle qui semble le mieux adapté. Par exemple, la sécurité est-elle votre principale préoccupation ? Dans ce cas, vous pouvez envisager de privilégier le CYOD plutôt que le BYOD. Cependant, si vous ne traitez pas beaucoup de données sensibles et que vous voulez faire des économies, le BYOD pourrait mieux vous convenir.

En fin de compte, en tant que DSI, c’est vous qui décidez de la stratégie de mobilité à adopter. Maintenant que vous connaissez les avantages et les inconvénients du BYOD, du CYOD et du COPE, vous disposez de toutes les informations nécessaires pour prendre la meilleure décision pour votre organisation.

*
*   *

Vous souhaitez en savoir plus sur les autres défis des DSI liés au travail hybride ? Consultez notre livre blanc “Futur du travail : place au travail hybride” :

Accéder au Livre Blanc

Dans notre livre blanc « Futur du travail : place au travail hybride ! », vous découvrirez : les 8 enjeux principaux du travail hybride ; les bonnes pratiques à adopter du côté des managers, des RH, de la communication interne, de la DSI et des collaborateurs ; ainsi que les outils à mettre en place pour faciliter le travail hybride.



Partager article

Abonnez-vous à la newsletter Talkspirit