[Abécédaire de la transformation digitale] B comme Business Model

Partager

« La plus grande difficulté de la transformation numérique, c’est de changer la roue de la voiture sans l’arrêter. » Éric Blot, Président, Awak’IT

Le business model, en quelques mots

Les entrepreneurs connaissent bien le terme de business model. Ce document qui présente la stratégie de monétisation d’un service, d’un produit ou d’une activité est vital pour l’entreprise. Et il l’est certainement plus encore dans le contexte d’innovation que nous connaissons actuellement. Les start-ups s’appuient aujourd’hui sur de nouveaux business model, qu’on qualifie généralement de disruptifs, en ce sens qu’ils proposent une rupture majeure avec les business model traditionnels.

Et la transformation digitale dans tout ça ?

Le business model représente l’un des chantiers de la transformation digitale. Et bien souvent, il va être important de le questionner afin de rester compétitif dans un contexte où la disruption représente une menace réelle. Mais comme le souligne Bertrand Duperrin, « le business model n’est pas une fin en soi »*.

Parce que ce qui prime dans la transformation digitale, c’est avant l’écoute des besoins du client, et en particulier, la création d’une expérience client. C’est pourquoi bien souvent, le business model n’intervient qu’a posteriori, une fois que la rencontre avec le client a eu lieu. C’est désormais lui qui structure la chaîne de valeur.

En bref

La création d’un business model disruptif est davantage un marathon qu’un sprint. Le paysage à observer tout au long de la course ? Les besoins du client et l’expérience que nous pouvons lui proposer.

Business model et ses mots clefs fétiches

#ubérisation #valeur #empowerment #customercentric #agile #bigdata #humanfirst #disruption

*Bertrand Duperrin, Cessez de chercher le business model digital disruptif

#businessmodel #business #strategy #digitaltransformation