talkspirit

Comment mobiliser ses équipes pour être plus productif ?

La digitalisation des entreprises se fait dans un contexte où les
relations professionnelles sont totalement désintermédiées, ce qui
impacte fortement les interactions dans les équipes. Pour rendre l’entreprise compétitive “en équipe”, la technologie
soulage, allège et facilite cela très bien quand elle contribue à la mobilisation collective.

Le web a apporté une nouvelle approche de la communication avec les organisations ; googlisées avant d’être contactées et dont,  tous métiers confondus, les collaborateurs sont souvent les premiers contacts directs avec les acteurs de son environnement : prospects, clients, partenaires, fournisseurs, futurs ou anciens collègues.

La communication est un engagement qui vient de l’intérieur

L’augmentation des demandes de contact sur les réseaux sociaux comme Linkedin, Twitter, etc. ont fait progressivement de chaque collaborateur un représentant de l’entreprise, une part de son image en ligne et de sa relation à son écosystème.

Mais pour que les équipes contribuent volontairement à la fois à la communication externe et à la circulation interne de l’information d’une organisation, il y a des conditions.

La communication digitale est fédératrice et mobilisatrice si elle est :

– le reflet de ce que les équipes accomplissent collectivement
– et de comment les collaborateurs s’accomplissent individuellement

Pour atteindre ce sentiment d’appartenance et d’intégrité, la méthode de collaboration est un des piliers culturels qui font la différence.

Les processus de l’organisation ; la manière de partager l’information ; la délégation du pouvoir ;  la transparence des projets sont autant de leviers pour garder les équipes mobilisées et tirer le meilleur parti de cette richesse humaine précieuse à votre projet, à votre vélocité et votre compétitivité.

“Mobiliser par le temps partagé”

Lorsqu’on organise sa journée de travail, il va de soi que le rythme doit tenir compte des sollicitations de ses relations internes ou externes qui se présenteront.

La clé de la performance individuelle et collective est d’être capable, à l’instant où le cas se présente, de prendre la décision ad hoc pour ne pas perdre en concentration et gagner du temps.

Il est donc question de définir quand les efforts pourraient être synchrones et, pour ce faire, d’être en pleine conscience de ce qui a été déjà réalisé dans les équipes ou dans mon équipe et à quel moment chacun travaille sur une tâche.

La transparence du cycle d’activité d’une journée dans l’entreprise permet d’être ouvert et disponible à l’autre, quand il en a besoin.

La solution de collaboration peut apporter une réponse adaptée en permettant de suivre le travail de votre équipe, en fonction de ses activités. Le fil d’actualités du réseau social, quand il est mis à jour par des publications automatiques des applications métiers de chaque équipe, apporte une vision au fil de l’eau des tâches auxquelles chacun contribue.

Ainsi chacun peut se synchroniser et se mobiliser pour la tâche d’un autre membre de l’organisation et apporter ses connaissances, son analyse et enrichir au moment nécessaire l’intelligence collective. La puissance de co-création de valeur mobilise chacun dans son propre rôle et augmente l’énergie déployée pour les projets.

Lire sur le même sujet  : Quelle différence entre l’email, l’intranet et une plateforme collaborative ?

“Mobiliser par la libération de l’autonomie et l’initiative”

La transformation des méthodes de collaboration passe par un changement dans les mentalités et la représentation de la place et du rôle de chacun. Les nouvelles responsabilités dans un contexte où l’information n’est plus retenue, mais partagée de façon transparente, implique que le collaborateur doit faire partie de la gouvernance, pour apporter ce changement culturel.

C’est un changement de modèle. L’agilité des équipes découle de cette plus grande liberté et autonomie laissée à chacun de proposer des évolutions dans la gestion des processus et dans les interactions au sein de l’organisation.

Les collaborateurs se mobilisent et sont stimulés par le fait qu’ils créent leur propre structuration de la circulation de l’information, en fonction de leurs besoins.

Collaborer en ligne doit permettre à chaque équipe de dépasser la notion d’organigramme et de créer autant de sujets de discussion que le développement que l’activité le nécessite.

Ces sujets de discussion peuvent être des projets ou des équipes matérialisés par des groupes thématiques. Ces groupes aident à filtrer les informations partagées dans l’organisation et à rester informé uniquement des activités que chacun considère nécessaire à son travail (veille concurrentielle, activité des équipes, demandes extérieures, informations internes sensibles, etc).

Contrairement à l’e-mail qui est souvent adressé à des destinataires regroupés par département de l’entreprise, le réseau social permet à chaque participant de prendre l’initiative de s’abonner aux publications du groupe qu’il souhaite, en fonction de ses missions, de ses objectifs et de centres intérêts qui le mobilisent.

Lire sur le même sujet : 3 bonnes pratiques d’utilisation des groupes pour déployer votre réseau social

Lire sur le même sujet :talkspirit à l’heure des équipes “augmentées”

 

“Mobiliser par l’émotion”

Face au nomadisme, à la gestion des multi sites, à l’émergencer des “corpoworking”, la possibilité d’interagir de manière synchrone par la discussion instantanée dans des chaînes de chat ajoute à la complicité, à la confiance entre les membres d’une équipe projet.  Pouvoir se dire “je peux compter sur toi” à l’instant où je demande de l’aide, une précision, ou pour célébrer une réussite renforce l’implication et la solidarité par l’émotion.

Lire sur le même sujet : talkspirit Messenger est là !

 

“Mobiliser par l’inspiration”

Les entreprises compétitives sont les sociétés authentiques, celles qui ont une vision, et ainsi savent mobiliser les talents qui aiment donner du sens à leur travail” nous rappelait lors des Sommets du Digital Laurence Bret de Linkedin. Donner du sens  à son travail est un enjeu personnel et un levier de performance pour l’entreprise.

Mais comment cela se traduit ?

Comme le rappelle Simon Sinek dans une interview lors de l’émission Inside Quest en octobre 2016, les jeunes générations cherchent à avoir un impact à travers leur rôle dans l’organisation.

Avoir la capacité de développer le leadership et de l’inspiration est une des fonctions d’un réseau de collaboration. Une plateforme sociale permet d’exprimer son excellence dans les rôles dans lesquels on  s’épanouit  et s’accomplit personnellement.

Pouvoir être identifié ou faire appel à ces intrapreneurs qui accélèrent les prises de décisions, les micro-choix que nous faisons dans une seule journée contribue à l’efficacité et à la productivité.

Ce billet est écrit suite à ma participation à la table ronde “_La nouvelle communication est là et elle est digitale, forcément !” _dans le cadre des Sommets du Digital 2017  organisés par les éditions Kawa.

Relisez les meilleurs tweets sur le thème de la #collaboration dans l’entreprise : Mobiliser les équipes pour communiquer, au cours du #somdig17

Marie-Laure Vie, Marketing at talkspirit

New Call-to-action

L'équipe talkspirit

Abonnement Newsletter

Retrouvez toute l'actualité de transfo digitale des entreprises