talkspirit

Dirigeants, soyez les architectes du changement !

dirigeant transformation digitale

Toute transformation digitale a un point de départ. Et ce point, c’est vous ! Le dirigeant influence toutes les strates de l’entreprise. De sa vision émergent une stratégie, des objectifs et une manière de les atteindre. Il insuffle dans ses équipes un esprit collaboratif afin d’œuvrer ensemble. Car mettre les diverses compétences en commun est le meilleur moyen de parvenir à son but. Pourtant la nécessité de la transformation digitale ne semble pas partagée par la majorité des dirigeants. Une récente étude de BPI France menée auprès de 1 814 dirigeants de PME et d’ETI dévoile ce scepticisme et le met en balance avec l’importance d’un réel engagement dans une nouvelle vision de son activité.

 

Faut-il remettre en question son business modèle ?

 

Beaucoup d’entreprises ont besoin aujourd’hui de se démarquer sur leur marché. L’ère numérique bouleverse les codes préétablis et c’est dans la transformation digitale que l’on trouve les moyens de sortir du lot. Mais à trop la regarder passer sans agir, les entreprises risquent d’accumuler du retard et voir des concurrents plus réactifs renverser la tendance jusqu’à s’imposer durablement. Prenons le cas d’école Kodak. C’est typiquement l’entreprise qui n’a pas su prendre le virage de la transformation digital et qui en a payé le prix fort. Virgin qui ferme ses portes sur les Champs Elysées, pour ne pas avoir pas su contrer l’arrivée d’Amazon… Ce sont quelques exemples connus, mais beaucoup de PME ont aussi mis la clé sous la porte, faute d’avoir compris l’importance du numérique dans leur business modèle. Alors que 87 % des dirigeants ne mettent pas la transformation digitale au centre de leurs priorités, il serait temps de se retrousser les manches.

Faire face aux nouveaux usages, à la concurrence grandissante, à la mondialisation, à la digitalisation du travail impose donc une chose évidente : il est nécessaire de revoir les fondements mêmes de votre activité. Avec les outils digitaux à disposition, de nouvelles manières de créer de la valeur voient le jour. Des changements qui ne se font pas sans une entière collaboration des membres de l’entreprise et qui sont encore mal perçus parmi la classe dirigeante. L’enquête BPI France révèle que 45 % des responsables n’ont envisagé aucune vision de la transformation digitale pour leur entreprise. Pour ceux qui l’ont fait, ils sont 63 % à n’avoir absolument rien planifié.

Ne pas revoir son business modèle représente donc un risque sur le moyen et long terme. Et en tant que dirigeant d’entreprise, vous vous devez également d’avoir cette vision innovante, qui vous poussera à revoir votre modèle, à proposer de nouveaux modes de travail à vos collaborateurs et de nouveaux produits à vos clients. Changer de business modèle est un risque à prendre, c’est une certitude.

 

Le client, cette valeur sûre ?

 

La connaissance client est devenue l’un des premiers défis des dirigeants désormais et est au cœur de la chaîne de valeur. Pour y parvenir, autant profiter des avantages de la digitalisation. Avec l’évolution du numérique, les données se partagent à vitesse grand V et leur collecte devient un véritable enjeu d’amélioration. À travers un site internet, les réseaux sociaux ou directement sur le terrain, de multiples moyens sont à disposition.

Leur analyse est la clé de voûte qui va permettre de mieux connaître vos clients et appréhender leurs attentes. Des informations cruciales pour affiner la personnalisation de vos offres et la création de services adaptés. Pour créer de nouvelles sources de valeur, le client doit être associé à la mise au point de vos produits. Malgré l’importance des données dans la transformation digitale, encore 61 % des dirigeants n’utilisent pas les outils nécessaires pour les recueillir et les étudier. L’étude BPI France va plus loin. Puisque même avec des données liées à la vente ou la relation client, 60 % des PME et ETI de l’hexagone ne s’en servent d’aucune façon. Un constat flagrant du retard des sociétés françaises en la matière. Mais seule, la donnée n’a aucune valeur. Sa valorisation en interne, mais également en externe auprès de partenaires offre de nombreuses possibilités. Outre une amélioration des produits et des services, les informations recueillies occasionnent une meilleure gestion des ressources. De quoi améliorer considérablement la chaîne de production.

 

Dirigeants, et si vous vous fixiez de nouveaux objectifs ?

 

Cette nouvelle vision de l’entreprise digitale entraîne une profonde restructuration du fonctionnement de la société. Une prise de conscience que les dirigeants doivent savoir initier. Car c’est eux le moteur du changement. Leur implication donne le rythme d’une véritable mutation de l’entreprise, tant au niveau technologique qu’organisationnel. Que ce soit directement ou à travers la hiérarchie, ils donnent le ton et les directives du projet global. Les équipes doivent faire front commun dans cette nouvelle manière de travailler, et c’est au dirigeant qu’appartient la tâche de les motiver et les unifier.

Le rythme de travail gagne en agilité, il est plus rapide, ne s’embarrasse plus de process laborieux et devient collaboratif. La hiérarchie pyramidale disparaît au profit d’une plus grande autonomie, de la prise d’initiative et du travail en mode projet. Les compétences se partagent et se transmettent pour un but commun. L’entreprise devient un réseau où le client est acteur et où les équipes en interne œuvrent de concert avec les partenaires et les fournisseurs. Un partage d’information et une collaboration en mode ouvert qui porte ses fruits. Apparemment, cette prise de conscience peine à prendre forme au sein des PME et ETI françaises. Seulement 25 % des dirigeants impliquent leurs équipes au projet de transformation digitale. Bien qu’elles soient leur ressource numéro un pour y parvenir, ils ne sont que 12 % à les former au digital.

Il apparaît clairement que les chefs d’entreprises détiennent les clés de la réussite digitale. Et vous ? Serez-vous sceptique, apprenti ou conquérant ? Dans tous les cas, nous restons chez talkspirit d’éternels optimistes. A vous de tirer parti de ces enseignements !


*Étude BPI France. Histoire d’une incompréhension : les dirigeants de PME et ETI face au digital

L'équipe talkspirit

Abonnement Newsletter

Retrouvez toute l'actualité de transfo digitale des entreprises