05 avril 2012

A quoi ressemble concrètement la gamification sur un réseau social ?

Nous avons plusieurs fois eu l’occasion d’évoquer le concept de la “gamification” comme une des composantes favorisant la participation sur les réseaux sociaux.

[Vous trouverez une définition de ce concept venu d’Outre-Atlantique ici et les enjeux associés ici.]

Si les articles théoriques sur le sujet ne manquent pas, peu évoquent les façons concrètes de retrouver ces mécaniques du jeu dans le quotidien de l’entreprise. Voici une liste d’exemples d’implémentation :


1) Les points

Deux types de points se distinguent :

Les points d’action

Ils mettent en avant la capacité d’un membre à interagir. Ils sont directement liés à sa création de contenu sur le réseau :

  • Lancer une discussion, poser une question, proposer une idée, partager une expérience : +5 points
  • Commenter : +3 points
  • Voter : +1 point

Les points de réaction

Ils sont la conséquence d’une interaction sur une contribution d’un membre. Ils mettent alors en avant l’influence du contenu proposé par ce membre. 

  • Recevoir un vote : +1 point
  • Recevoir un commentaire : +3 points
  • Avoir son idée sélectionnée, avoir sa réponse choisie : +5 points

2) Les niveaux

La somme des points d’action et de réaction définit le score d’un membre. L’évolution du score pour chaque membre peut être découpée en plusieurs paliers :

par défaut :

jeunep.png

10 points :

debutant.png

30 points :

apprenti.png

100 points :

competent.png

300 points :

confirmé.png

1000 points :

expert.png

La gamification peut aider à l’optimisation de l’expérience utilisateur en n’affichant certaines fonctionnalités qu’en fonction du niveau atteint par le membre. Elle lui permet alors de se familiariser petit à petit avec la plateforme, avant de rendre disponible de nouvelles options.

3) Les classements

Les scores peuvent être repris dans un classement général (le “Leaderboard”). Associés à la notion de tags et de compétences saisies sur les pages de profil, ces points aident à identifier quel membre est expert sur quel sujet.

4) Des badges

Les badges peuvent être rapprochés de la notion de mission. Suite à une succession d’actions, le membre débloque certains badges. En voici quelques manière de les implémenter sur les réseaux sociaux :

Compléter son profil à 100% : 

autobiographer.png

Participer 5 jours d’affilée : 

quintuor.png

Avoir une réponse proposée validée : 

helper.png

Avoir une idée retenue : 

innov.png

Afin de donner davantage de visibilité, certains badges peuvent être accompagnés d’une barre de progression :

linkedin.png

Les “to-do lists” permettent également de résumer au membre des actions recommandées, qui sont en fait la liste des actions à réaliser pour débloquer un badge :

a faire.png

Gamification et communauté

Qu’elle soit utilisée à des fins marketing ou en interne pour favoriser la collaboration, la dynamique de reconnaissance sur laquelle influent les mécaniques du jeu est liée à la notion de communauté. La valorisation sociale est d’autant plus forte que les membres se connaissent : “Most people have a desire for recognition, status and award and someone with whom they can compete and share.” explique ici Josette Rigsby.

Si ces mécaniques permettent d’influer sur la participation, elles n’enlèvent donc pas les réflexions sur l'existence même des communauté (voir ici la notion du sens) pour ne pas la détourner de ces objectifs initiaux.

08:44 | Lien permanent | | Tags : gamification

 Facebook | | | |