14 mars 2012

L’état des lieux de l’Entreprise 2.0

Comme évoqué dans le précédent billet, nous sommes présents cette semaine au Salon Intranet et Collaboratif.

Anthony Poncier, du cabinet de conseil Lecko, animait le premier jour un atelier sur l’état des lieux de l’Entreprise 2.0 auquel nous avons participé.

La conversation a commencé sur une définition du concept que nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer sur cet article. Si le “quoi” est aujourd’hui acquis, c’est davantage la question du “comment” qui est sur les lèvres.


 

Nous sommes capable aujourd’hui d’avoir en France quelques retours de dispositifs lancés il y a deux ou trois ans. Le constat majoritaire, c’est que la plupart des projets n’ont pas atteint l’engouement du départ. Aux Etat-Unis, quelques conférences s’organisent déjà autour des “failures” pour apprendre de ces erreurs.


Pourquoi ?

Nous devons avouer que le problème est plus profond que diagnostiqué il y a quelques année. Détenir l’information est encore trop souvent synonyme de pouvoir dans les entreprises. Difficile de mettre en place des pratiques collaboratives créatrices de valeur à travers une mutualisation des connaissances et une synergie des profils dans cette situation.

Qu’en est-il des retours d’expérience ?

Il n’y a pas de mode d’emploi pour devenir une entreprise collaborative. Les retours d’expériences permettent de nourrir la réflexion et sont sources d’inspiration mais ne sont en aucun cas la seule marche à suivre. Comme le disait Luiz Suarez à l’Enterprise 2.0 Summit en février, arrêtons de parler de bonnes pratiques, chaque contexte est différent.

L’outil ne suffit pas en lui-même, il vient renforcer l’efficacité d’une démarche plus globale

Dans l’entreprise collaborative, il est avant tout question d’humains et de management. Si les valeurs partage et entraide ne font pas parti de l’ADN de l’organisation, le lancement d’un projet 2.0 peinera. “La volonté de collaborer est une question de culture, la disponibilité est une question d’organisation. Une démarche en faveur de la collaboration peut s’appuyer sur des outils 2.0, mais elle doit en premier lieu de s’assurer que le temps de la collaboration est offert aux collaborateurs, et que l’acte de collaborer sera reconnu et apprécié” écrit Yves Caseau, Directeur Général adjoint de Bouygues Télécom dans son dernier ouvrage. Le soutient du top management dans ce projet est un des facteur clé de succès d’une telle démarche. Cependant, nous remarquons que l’arrivée du Réseau Social d’Entreprise est davantage une étape dans le lancement d’une réflexion plus profonde, mais qui permet de concrétiser les premiers efforts et d’accélérer les questionnements grâce à la pratique.

Quelle place alors pour du conseil ?

S’il s’agit pour certaines entreprises d’une évolution, l’esprit de collaboration et d’entraide étant nativement présent dans l’organisation, il s’agit pour d’autres d’une révolution. Proposé en amont du projet et durant toute sa durée de vie, le conseil et l’accompagnement permettent à l’entreprise de se poser les bonnes questions pour ne pas s’épuiser sur des problématiques mineures. Le discours “Bonjour, je souhaiterais devenir une Entreprise 2.0” qui revient régulièrement ne tient pas. Si l'entreprise a une idée de ce qu'elle aimerait devenir, c’est en se questionnant sur comment y arriver que les pistes de réflexions les plus pertinentes seront amenées. Le Réseau Social d'Entreprise ne sera alors qu'un outil.

Cols blancs et cols bleus ?

Nous avons notamment évoqué le cas de Simply Market, où des employés dans les rayons pendant la journée se connectent en soirée pour partager des expériences à travers notamment des photos de leurs réalisations qu’ils partagent avec leurs pairs. C’est pour eux l’occasion de se sentir valorisé auprès de personnes travaillant sur les mêmes problématiques au quotidien et étant les plus capables de valoriser les efforts. Le sentiment de fierté s’en fait ressentir (voir pyramide de Maslow du co-worker sur ce billet). Pourtant, pas d’ordinateur sur le poste de travail ici. C’est principalement grâce à une forte culture d’entreprise que les membres ont naturellement pris sur leurs temps personnels pour venir échanger sur leur métier.

La suite ?

D’autres conférences sont programmées pendant ces 3 jours. Nous animerons nous même aujourd’hui un un atelier sur ces enjeux liés à la participation pour maximiser les chances de succès de lancement d’une projet de Réseau Social d’Entreprise.

Nous comptons sur votre présence !