10 février 2012

Retour sur l’Enterprise 2.0 Summit Paris

Nous avons récemment publié un billet sur l’Entreprise 2.0 pour expliquer les enjeux liés à ce concept émergent. Mardi 7 et mercredi 8 février s’est déroulé à Paris l’évènement « Enterprise 2.0 Summit » qui réunissait les principaux experts mondiaux sur ces sujets et des responsable d’entreprise européennes en charge de ces initiatives.


Journée 1

Rawn Shah a lancé le coup d’envoi. Le consultant d’IBM a présenté les méthodes que peuvent s’approprier chaque entité d’une entreprise (le développement produit, l’équipe commerciale, le service client, la DRH,…) pour devenir plus performantes en misant sur les médias sociaux. Rawn distingue quatre façons majeures de créer davantage de valeur avec ces nouvelles technologies: accroître l’efficacité opérationnelle, renforcer la culture d’entreprise, gagner en qualité, innover dans l’offre proposée au client. Vous trouverez sa présentation ici.

Yves Caseau, Vice Président de Bouygues Telecom, a ensuite replacé de manière très conceptuelle l’arrivée de ces nouvelles technologies dans le monde de l’entreprise dans le contexte socio-économique que nous traversons. Face à la concurrence des pays à la main d’œuvre à bas coût, les entreprises ont besoin d’une approche prenant le relais sur le Taylorisme et complétant celle du Lean Management pour amener les organisations à innover davantage. Ces idées sont exposées plus longuement dans un ouvrage qu’il a publié récemment intitulé « Entreprise 2.0 et process ».

Mark Tamis s’est chargé dans l’après-midi de réaliser un focus sur le Social CRM. Nous avons plusieurs fois eu l’occasion de nous exprimer sur ce sujet sur ce blog. Si l’essentiel des discussions se sont concentrées pendant ces 2 journées sur des problématiques internes à l’entreprise, ces approches ne tirent selon Mark que partiellement parti des opportunités qu’offrent les médias sociaux si elles oublient d’associer les clients, partenaires et fournisseurs aux conversations. Air France est intervenue pour partager son expérience sur le sujet. La compagnie aérienne utilise désormais les médias sociaux au même titre que d’autres outils pour répondre aux attentes des clients. Cette intégration a demandé de revoir l’organisation interne à l’entreprise pour réduire le délais de réponse, amenant l’entreprise à améliorer son service consommateur. C’est une première étape vers le Social CRM. L’enjeu global inclue davantage de notions comme vous pouvez le lire dans cette note de blog rédigée récemment.

Plein de dynamisme, Anthony Poncier s’est concentré sur la question de l’évolution des départements en charge des Ressources Humaines. Quand on met en avant que l’entreprise de demain sera davantage centrée sur l’humain, il est normal que la mission de cette entité de l’entreprise soit revisitée. Les Réseaux Sociaux d’Entreprise apportent de nouvelles informations sur les collaborateurs (profils riches, leaders qui émergent sur certaines thématiques,...) permettant de gérer le capital humain et de manager les talents avec de meilleurs outils. Le consultant de Lecko a insisté sur la nécessité de transformer la vision des métiers RH en affirmant que leur mission première est d’apporter aux managers des nouvelles méthode de gestion des équipes pour qu’ils réussissent à tirer davantage de valeur des potentiels. Sa présentation est hébergée ici.

Richard Collin a conclu la journée avec quelques phrases qui ont marqué les esprits, en évoquant notamment le contexte de crise que les pays occidentaux traverses actuellement : “Complexity is growing, our ability to face it is not growing enough”, “Finance has become the name of the game in Europe, but 2008 is not only a crisis, it is a shift to something different, a new value creation model”. Le professeur de l’EM Grenoble a parlé en véritable coach, n’hésitant pas à mettre en face de leurs responsabilités toutes les personnes présentes dans la salle dans l’avancement des sujets liées à l’Entreprise 2.0 : “YOU are in charge to invent the enterprise of tomorrow”.

Journée 2

Mercredi matin, Nicolas Rolland et de Jérôme Colombe ont témoigné sur le travail de transformation de leur entreprise, respectivement Danone et Alcatel Lucent. Nous notons que le succès de ces initiatives est notamment lié à la présence d’un ou des sponsors dans le top management de l’entreprise. C’est une des clés de la réussite des programmes “Entreprise 2.0”. La vidéo, la mobilité, l’ouverture de zone wifi dans les usines, la gamification font partie des questions sur lesquelles se penchent aujourd’hui ces multinationales.

La gamification, c’était notamment le thème d’un atelier préparé par Frédéric Williquet. Les participants ont contribué à mettre en avant les mécaniques principales que l’on retrouve dans le jeu (les points, les badges, les niveaux, les classements,...) et les dynamiques qu’elles génèrent (la gratification, l’altruisme, la créativité, la compétition,...). C’est un sujet sur lequel nous nous positionnons et que avons eu l’occasion d’expliquer ici.

La première session de l’après-midi était réservée aux éditeurs où je représentais talkSpirit. Les speakers se divisaient en deux catégories : les éditeurs majeurs tels IBM, Microsoft, Dassault, Moxie d’un côté et les start-up françaises blueKiwi, Yoolink et talkSpirit de l’autre Les questions étaient centrées sur la vision de ces éditeurs. Nous avons exposé la problématique sur laquelle nous plaçons notre offre depuis quelques mois : comment développer la participation sur les médias sociaux ? Nous avons repris les clés identifiées sur lesquelles notre offre s’appuie pour tenir son engagement : la gamification, le community management, l’expérience utilisateur optimisée, la connexion avec le reste de l’entreprise.

L’américain Dion Hinchcliffe, Vice Président du cabinet de conseil Dachis Group, leader mondial sur les sujets liés au social business, a conclu ces deux jours en exposant notamment les tendances qu’il identifie pour cette année 2012 : une meilleure intégration du social avec les process, plus de budgets alloués à ces sujets, davantage d’analyses automatiques des données, l’arrivée en force du mobile et des applications, le renforcement et l’évolution du community management, une frontière entre le monde interne et externe de l’entreprise qui se réduit et enfin de plus en plus de success-stories d’entreprise ayant réussi leur voyage vers l’Entreprise 2.0. Retrouvez sa présentation ici.

Conclusion

Riches en rencontres et en échanges de connaissances, ces deux jours ont été l’occasion de faire le point sur l’état des entreprises dans leur intégration des médias sociaux dans l’environnement de travail. Si nous notons des avancées notables et des performances réelles, le chemin est encore long. Nous venons cependant de passer du « quoi » et « pourquoi » au « comment » en un peu plus d’un an, recentrant les débats de la technologie au management. Le prochain rendez-vous est fixé au mois de juin à Milan lors du Social Business Forum.

08:57 | Lien permanent |

 Facebook | | | |