17 novembre 2011

Gérer l’engagement de ses collaborateurs

L’Enterprise 2.0 Summit Paris au mois de février prochain sera l’évènement majeur du début d’année 2012 en France sur les sujets associés à l’entreprise collaborative. Cet évènement réunira les principaux acteurs français et quelques pointures internationales sur les problématiques liées à l’entreprise de demain.

En amont de cet évènement, un rendez-vous informel aura lieu ce soir dans les locaux du cabinet de conseil Lecko (ex-Useo). Ce sera l’occasion de faire un point sur deux enjeux importants pour la réussite des projets de réseaux sociaux.

Si l’utilisation des médias sociaux par les entreprises pour interagir avec les clients est connue, celle des réseaux sociaux interne l’est moins. Le Réseau Social d’Entreprise (RSE) est un espace à disposition des salariés sur lequel chacun peut apporter ses contributions sur différentes thématiques et interagir avec ses pairs. Le but est de faire évoluer l’entreprise vers l’”Entreprise 2.0” : une organisation agile qui donne la parole aux collaborateurs via des outils web 2.0. Les logiciels dits “2.0” sont la face émergée de l’iceberg. La réussite d’un projet nécessite un travail de fond à mener en parallèle pour faire évoluer l’entreprise en une organisation plus performante. Parmi les facteurs clés de succès du projet, l’implication du management et l’animation en sont 2 qui devraient être mis en avant ce soir.

1) L’implication de la direction

Comme évoqué plus haut, la technologie ne fait pas tout, il ne s’agit donc pas de forcer l’adoption du réseau social. Comment la direction peut-elle être moteur du projet ? « Il n’y a pas assez d’attention portée aujourd’hui au développement d’une stratégie avant le déploiement d’une plateforme sociale. L’approche « testons et voyons ce qu’il se passe » n’est pas la bonne.» défend Jacob Morgan, Expert et leader d’opinion sur l’Entreprise 2.0. La direction doit se concentrer sur un challenge : celui de faire évoluer les façons de manager. « Le référentiel de management doit être revu en fonction des nouveaux process issus via les RSE» soutient Olivier Berard, de Renault Consulting. “L’enjeu,” précise Anthony Poncier, “consiste à sensibiliser les managers à de nouveaux indicateurs de performance et d’évaluation des équipes pour favoriser la collaboration entre employés et tendre vers l’émergence de leaders.”

2) Le Community Management

Nous avions déjà eu l’occasion d’évoquer l’importance de ce rôle dans un précédent billet qui concernait la communication externe. Nous retrouvons des caractéristiques similaires chez le Community Manager d’un Réseau Social d’Entreprise : en plus de ses qualités d’animation en ligne, une bonne compréhension de l'environnement qui l’entoure est requise. « Le Community Manager doit connaître sa problématique et parler la langue de son métier » affirme Franck Lapinta, responsable RH 2.0 à la Société Générale. Légitime auprès de ses pairs, influant dans la collaboration, il sera alors moteur dans la transformation des conversations en des résultats business tangibles. Le choix des Community Managers est donc une étape décisive durant la mise en place d’un projet de RSE.

L’intégration des médias sociaux dans l’environnement de travail est une étape impérative pour toutes les entreprises passant de la recherche de compétitivité reposant sur la productivité à une compétitivité s’appuyant sur l’innovation et la créativité.